Stealing through the dark of night Climbing trough a window, stepping to the floor
[Film] Godzilla : Final Wars
50 balais ! Ouais ouais ! le lézard géant à 50 ans (enfin 53 maintenant) ! En mettant de coté le "Godzilla" américain de Emmerich qui est hors-série, la saga Godzilla ("Gojira") est originaire du pays du soleil levant et une des plus longue saga du cinéma puisque débuter en 1954 (par Ishirô Honda) et compte en tout 28 films (29 si on prend en compte le remake américains, mais celui-ci n'étant pas pris en charge par la Toho, on ne le compte généralement pas avec les autres, pour d'autres raisons aussi).

Si beaucoup de grosse saga de films on évolué avec les nouvelles technologies en matière d'effets spéciaux (comme les Star Trek par exemple), la saga des "Godzilla" a toujours garder ce bon vieux système de l'acteur dans un costume de lézard en latex évoluant dans des villes miniature à la Power Rangers. Godzilla Final Wars, dernier en date (2004 donc pour les 50 ans de la bébête et devant également clore la saga) ne déroge pas à la règle (au niveau des monstres et des combats entre monstres, les autres scènes utilisent des effets plus évolués).

La saga reste cependant une série de film réservée aux amateurs de cinéma asiatique (avec le coté jeu d'acteur surjoué lol) et de films de grand monstres japonais ("kaiju eiga"). Sur les 28 films, très peu sont sorti officiellement en VF chez nous et les trouver en DVD ou en VHS est une missions périlleuse (on trouve même plus souvent des versions US sous-titré fr avec des scènes d'acteurs US rajouté que les vrais films originaux). Il n'empêche que les films Godzilla reste de grand moment de cinéma qui ont vu s'affronter bon nombre de monstre géant (comme King Kong ou encore Mothra, Rodan, Gigan ou Manda pour les plus connu).

Godzilla Final Wars a eu la lourde tâche de clore définitivement la saga Godzilla (ben oui la Toho qui produit la saga depuis ses débuts s'est dit qu'après 50 ans, Godzilla avait bien droit à sa retraite), et même si d'un point de vue objectif le film est un nanard monumental, il le fait d'un manière spectaculaire. Présentation :

Titre original : Gojira : Fainaru uôzu
Réalisation : Ryuhei Kitamura
Scénario : Isao Kiriyama et Ryuhei Kitamura, d'après une histoire de Wataru Mimura et Shogo Tomiyama
Production : Shogo Tomiyama
Musique : Keith Emerson, Akira Ifukube, Nobuhiko Morino et Daisuke Yano
Pays d'origine : Japon (+ Australie, États-Unis, Chine)
Genre : Action, Kaiju Eiga
Durée : 125 minutes
Casting :
(Acteur : Rôle)
Masahiro Matsuoka : Shin'ichi Ôzaki
Rei Kikukawa : Miyuki Otonashi
Akira Takarada : Naotarô Daigo
Kane Kosugi : Katsunori Kazama
Kazuki Kitamura : le contrôleur de la planète X
Maki Mizuno : Anna Otonashi
Masatô Ibu : le général xilien
Don Frye : Douglas Gordon
Kenji Sahara : Hachirô Jingûji
Kumi Mizuno : Akiko Namikawa
Tsutomu Kitagawa : Godzilla


Histoire :
Suite aux attaques incessantes de monstres géants, l'humanité met en place un groupe de défense constitué d'humain mutant surentraîné (l'EDF, Earth Defense Force. Rien à voir avec Electricité de France XD) pour combattre ces menaces. Cependant, la Terre se retrouve un beau jour attaqué par plusieurs monstres (déjà connus : Anguirus sur Shangai, King Seesar sur Okinawa, Kamacuras sur Paris, ... et même le Godzilla américain sur Sidney, le seul monstre en image de synthèse du film) simultanément à plusieurs endroit du globe et l'EDF se retrouve très rapidement dépassé par les évènements.

Un vaisseau extra-terrestre (les Xiliens) arrive alors sur terre et en quelques secondes élimine tous les monstres de la surface du globe. Ils se révèlent malheureusement hostile eux aussi et aussi rapidement qu'ils les ont fait disparaître, font réapparaître les monstres sur Terre. l'EDF complètement dépassé met alors une ultime mission en route afin de réveillé et de sortir des glaces la seule chose capable de faire face à cette menace : Godzilla !

Une petite critique perso :
Réalisé par Ryuhei Kitamura (à qui ont doit notamment "Versus" ("Versus, L'ultime guerrier" en VF) et l'excellent "Azumi" pour les films les plus connus) nous livre ici un des plus gros nanard de l'année 2004, le film kitch par excellence qui part en sucette dés les premières secondes du film (2h quand même lol). Cela dit qu'est ce que c'est bon et quel excellent hommage pour fêter les 50 ans du lézard en caoutchouc (le film commence d'ailleurs par une rétrospective rapide des premiers films de Godzilla avec image d'époque, excellent !) ! La Toho n'a pas lésiné sur les moyens, Godzilla Final Wars est assurément un film à gros budget et premier de la série où certaines scènes ont été tournées hors du Japon.

Coté casting, il se veut tout aussi nanard que le film XD Composé notamment d'artiste japonais issu du monde J-pop/J-rock et idoles. Cependant qui dit hommage dit retour d'acteur connu ainsi, on retrouve un des acteurs principaux du tout premier Godzilla (et même les suivants), Akira Takarada. On a également droit à un "acteur" américain, acteur entre guillemets parce que le monsieur est avant tout catcheur ! Son jeu est d'ailleurs bien pourri XD allant du très mauvais à l'hyper mauvais, ses répliques se résumant généralement à des phrases de 6 mots maximum et souvent complètement bidon (style : "Il y a deux chose que tu dois connaître à propos de la Terre : la première c'est moi et la deuxième c'est Godzilla" :D XD ). A noter que c'est le seul acteur à parler anglais au milieu de tous ces japonais qui parle ... japonais (ça donne un effet super con au dialogue). Le jeu des autres acteurs se veut assez typique voir caricatural du jeu d'acteur surjoué à l'extrême comme dans bon nombre de film japonais

Coté effets spéciaux, la production à mit le paquet sur certaines partie du film alors que d'autres (les apparitions et combats de monstres) se veulent fidèle à la saga Godzilla. La différence est tel qu'on a parfois l'impression que ce sont deux films différents qui ont été tourné puis rassemblé en un seul avec d'un coté le film Godzilla&co. et de l'autre un mix de X-Men et de Matrix contre les E.T. à la japonaise bourré d'effets spéciaux et de cascades (le combat en moto est dantesque et non sans rappeler celui de FF7 Advent Children).

Niveau monstres on est servi puisque 12 monstres de l'univers de Godzilla font leur apparition dont un tous nouveau : Mothra, Kamacuras, Hedorah, Gigan, Ebirah, Anguirus, King Seesar, Kumonga, Manda, Rodan, Minilla (le Godzilla miniature de la taille d'un homme, le fils de Godzilla en fait) et le nouveau Monster X (qui se révèle en fait être une sorte de nouvelle version d'un monstre déjà connu de l'univers Godzilla : King Ghidorah). Sans oublié l'apparition du Godzilla en images de synthèse de Roland Emmerich ("Le bouffeur de thon" comme il est surnommé par un extra-terrestre) qui lors d'un combat se fait rapidement maîtrisé par le vrai Godzilla (le seul l'unique) XD

Coté action, rien à redire, le film est nerveux, rapide, ça explose dans tous les coins, les combats entres les hommes mutants de l'EDF sont furieux, les combats de monstres s'enchaîne, c'est tout simplement jouissif. Ce n'est bien sûr pas le film du siècle mais il mérite d'être visionné (au second degré bien sûr pour les puristes de cinéma) pour passer un bon moment nanardesque ! A voir absolument si on aime les films de gros monstres vilains pas beau !

Quelques images :















Posté le 14/11/2007 à 12:58:48 - Commentaires désactivés

Design et programmation par Tom (HomeByTheSea v4.0 BETA / TheLastDomino v3.1)
Contenu rédactionnel © Home-By-The-Sea.net. Images © de leurs sociétés respectives.
Site optimisé et testé sous Firefox 3.0+, Opera 9.0+, Internet Explorer 8.0+, Google Chrome 1.0+, Safari 3.0+